Print’Story – Episode 42

Bien qu’il essaye de pratiquer la « déconnexion » lorsqu’il est à la maison, Antoine garde toujours un œil (ou une oreille…) sur son portable lorsqu’il lit son journal, pendant le petit-déjeuner.

Et c’est précisément pendant la lecture d’un article sur les mouvements de grève à la SNCF qu’il entendit résonner la petite musique annonçant un SMS :

Bonjour Monsieur, je suis bloquée à la gare, je n’ai pas de train de la journée et mon mari est parti avec la voiture ce matin. Je prendrai une journée de CP, à demain, Cathy.

Et ce n’était pas fini puisque à peine arrivé à l’imprimerie, Serge se chargea de le réconcilier avec la SNCF (…) :

– J’ai un conducteur et une papetière qui ne peuvent pas venir à cause des grèves. Je voulais les mettre en CP mais ils voudraient récupérer une heure par jour : je fais quoi ?
– Voyez déjà plutôt s’ils ont des RC. Quant à récupérer une journée entière à raison d’une heure par jour, non : plutôt deux samedis matins si ça nous arrange… Sinon s’ils ne veulent pas utiliser de CP ce sera sans solde.
– Et pour Michel qui est arrivé avec deux heures de retard ?
– Ce n’est pas pareil, ça c’est rattrapable.
– Qu’allons-nous faire si ça continue comme ça pendant trois mois… ?
– Il faut que chacun s’organise. On peut se faire piéger une fois mais après il faut essayer d’anticiper et que ça ne devienne pas une excuse pour  justifier des absences à répétition…
– En attendant j’ai une machine arrêtée et ça ne m’arrange pas pour la livraison du magazine du Conseil Régional. Il y a des pénalités de retard prévues au marché sauf cas de force majeure. Vous croyez que c’est le cas ?
– Je vais voir avec l’UNIIC ce qu’ils pensent de tout ça et je vous dirai.

Mais au fait :

Comment faire face aux absences des salariés consécutives aux  grèves ?
Quelles sont les modalités de gestion des absences résultant des difficultés de transport liées à la grève à la SNCF ?
Qui décident de ces modalités ?
Quel est le mode de travail alternatif qui pourrait être mis en place par Antoine pendant la période de la grève SNCF ?
L’employeur peut-il faire rattraper les heures perdues ?
Les salariés doivent-ils fournir obligatoirement un justificatif ?
La grève est-elle un cas de force majeure ?

Pour lire les réponses de l’UNIIC, rendez-vous dans la rubrique dédiée.
Réponses élaborées par Iris DELLOYE, Responsable du service Juridique et Social de l’UNIIC – iris.delloye@uniic.org