Print’Story – Episode 35

Non seulement Claudine et Iris à l’UNIIC lui avaient apporté les réponses aux questions qu’il se posait sur la Contrepartie Obligatoire en Repos (que dans son entreprise on appelait encore Repos Compensateur…) mais elles avaient aussi attiré son attention sur le Repos Compensateur de Remplacement : un dispositif permettant d’éviter de payer les majorations des heures supplémentaires en les transformant en heures de repos.

Évidemment, étant donné qu’il rencontrait déjà des problèmes pour autoriser ses salariés à prendre leur contrepartie obligatoire en repos, en rajouter n’était peut-être pas très intelligent et cela risquait de mettre Serge en colère… Le pauvre avait déjà bien du mal à faire les plannings…

Mais Antoine se rappelait aussi ce que lui avait coûté les heures supplémentaires le mois dernier : il se disait que, si il pouvait y avoir suffisamment de souplesse dans le dispositif pour utiliser les heures ou journées accumulées pendant des périodes peu ou moins chargées,  alors il avait sans doute intérêt à creuser le sujet…

Mais au fait :

Que faut-il entendre par repos compensateur de remplacement ?

Comment mettre en place le Repos Compensateur de Remplacement ?

Le repos compensateur doit-il se substituer intégralement au paiement majoré des heures supplémentaires ?

Le salarié peut-il choisir entre le paiement des heures supplémentaires ou le repos compensateur ?

Comment fixer les modalités d’attribution du repos compensateur de remplacement ?

Pour lire les réponses de l’UNIIC, rendez-vous dans la rubrique dédiée.
Réponses élaborées par Iris DELLOYE, Responsable du service Juridique et Social de l’UNIIC – iris.delloye@uniic.org