Print’Story – Episode 11

Il s’apprêtait à partir lorsque Cathy frappa à son bureau :

          Je suis désolée Monsieur mais il y a un problème avec Marc : il vient de rentrer de livraison mais… comment dire… il ne semble pas être dans son état normal… 

          En clair vous êtes en train de me dire qu’il a de nouveau picolé ?

          Je le crains Monsieur…

Marc c’est l’ouvrier « polyvalent » par excellence, ancien typo, reconverti à l’offset petit format jusqu’à l’arrivée des presses numériques, conduisant la platine de découpe à l’occasion, chargeant l’encarteuse si nécessaire, devenu homme à tout faire, livraisons et courses incluses. Serviable et dévoué, mais avec des penchants épisodiques vers la dive bouteille…

Serge le chef d’atelier n’avait pas mis bien longtemps à trouver le pack de bière bien entamé, il manquait 7 canettes sur les 12, derrière le siège de la camionnette. 

Antoine avait décidé qu’il ne se gâcherait pas la soirée avec ce problème (il avait promis à sa femme de ne pas rentrer tard) et de toute façon Marc avait fini sa journée, il allait donc rentrer chez lui. Mais quand même, la plaisanterie n’avait que trop duré, aussi avant de partir il demanda à sa secrétaire d’appeler le médecin du travail dès lundi pour lui expliquer la situation et convoquer Marc à une visite médicale car ce n’était pas la première fois.

Pour une fois Antoine arriva chez lui avant 19h00…

Mais au fait :

Quelle est la meilleure conduite à adopter ?

L’employeur peut-il laisser le salarié rentrer seul ?

Peut-on le soumettre à un alcootest et est-ce reconnu comme preuve?

Le médecin du travail est-il compètent pour ce cas ?

Quelle sanction ?

Pour lire les réponses de l’UNIIC, rendez-vous dans la rubrique dédiée.

Réponses élaborées par Morgane SCHLAUDER, Juriste en Droit Social à l’UNIIC – morgane.schlauder@uniic.org