Le livre et le droit d’auteur en fête

Officiellement datée au 23 avril, la Sant Jordi (Saint Georges en France) ne porte rien de moins que la journée mondiale du livre et du droit d’auteur. La tradition a d’abord voulu qu’on offre en ce jour une rose, avant d’y adjoindre un livre dans les années 1920. C’est aujourd’hui l’occasion de manifestations dédiées au livre partout dans le monde, comme celle notamment portée et relayée cette année par Arctic Paper : « L’idée, initiée par l’association Verbes en partenariat avec les Editions Gallimard, prend cette année la forme d’un livre d’artiste ; un fac-similé d’un véritable trésor de l’édition française. Tiré à 16 exemplaires à l’origine, en 1947, il présente en parfaite alchimie, les onze gravures sur bois de Serge Rezvani et le poème « Elle se fit élever un palais », de Paul Eluard ». Un livre que vous pourrez vous voir offert dans chaque librairie indépendante participant à l’opération intitulée « Un livre, une rose », le samedi 27 avril.

« Le fac-similé a été reproduit, en réduction, à partir de l’exemplaire no 13/16. Il est composé de 40 pages non reliées, contenant les onze gravures accompagnées harmonieusement par le poème « Elle se fit élever un palais » par Paul Eluard. L’impression des 28.500 ex a été assurée par La Manufacture d’Histoires Deux-Ponts, sur le papier design Munken Lynx Rough 170 et 300 g/m². Le Munken Polar Rough 120 g/m² a également été utilisé pour le livret de texte de 24 pages Le papier est fabriqué par Arctic Paper Munkedals » précise le communiqué de Presse d’Arctic Paper.

 

Si le 23 avril sera donc certainement l’occasion de célébrer la littérature au travers de différentes opérations – ou, pourquoi pas, de poursuivre les récents débats dédiés au droit d’auteur – ne manquez pas de prolonger la fête, en vous rendant le 27 avril chez un libraire indépendant partenaire…

Lien utile : la liste des librairies participant à l’opération.

… Et en bonus : A l’occasion de la journée mondiale du livre et du droit d’auteur, redécouvrez, sur le site de l’INA, cette incroyable interview d’un étudiant qui, en 1964, déclarait son opposition au « Livre de poche » et revendiquait une « élite des lecteurs ».