OPCO-EP

Suite à l’article paru dans la presse professionnelle concernant l’OPCO-EP, la branche professionnelle des Industries graphiques soutenue majoritairement  par son organisation patronale l’UNIIC, a souhaité apporter quelques précisions :  

S’il a bien quitté AGEFOS-Pme, Bernard Trichot reste Directeur de l’IDEP. Malgré la pandémie et ses conséquences financières nous n’avons constaté aucune défaillance dans la continuité des services de l’OPCO. La collecte, même si elle est légèrement amoindrie transitoirement, ne réduira en rien les droits des entreprises et des salariés dont l’accompagnement est assuré pour l’instant par le même réseau de proximité de qualité auquel nous voulons rendre hommage ici. Notre rattachement  à un opérateur de compétences dont le périmètre a été, pour partie, décidé par l’État n’a pas été simple : comme pour les dix autres Opco qui ont dû faire face à une nouvelle  organisation, il a fallu apprendre à se connaître pour pouvoir imposer le principe de l’unité dans la diversité et l’UNIIC a été, dès le début et reste, en première ligne pour veiller à ce que notre branche ne subisse aucune perte d’identité. Administrateur patronal, je me bats chaque jour aux côtés des administrateurs salariés pour plaider la prise en compte des spécificités liées aux métiers de l’imprimerie et de la communication avec un impact grandissant, appuyé efficacement par les syndicats salariés et patronaux. L’UNIIC travaille d’ailleurs sur les contenus d’une formation à distance adaptée à une sortie de crise des acteurs de la branche, formation qui fait partie du plan anti-crise mis en place par l’OPCO-EP pour toutes les branches de son périmètre…  À un moment où nous avons tous besoin des outils d’accompagnement de nos entreprises et de nos centres de formation, je reste avec les syndicats, tant salariés que patronaux, en état d’alerte sur le sujet afin de garantir l’offre de services qui fait de cette branche un secteur innovant en termes de formation.

René Anélot, Président des Commissions Paritaires et Administrateur OPCO-EP Collège patronal.

Mondial des Métiers : s’imprimer pour exister !

Le Mondial des Métiers fut, cette année encore, l’occasion pour les Industries Graphiques d’élaborer une vitrine attrayante et animée. Le stand de 90 m² construit par l’IDEP, avec l’appui de l’UNIIC, du SNCD, de Fespa France, de l’OPCO EP, de Grenoble INP-Pagora ainsi que des lycées et CFA de Rhône-Alpes, a ainsi accueilli de nombreux (jeunes) visiteurs, non sans manquer de les immerger dans une drôle d’expérience…

Il y a bien sûr les immanquables démonstrations effectuées sur place (prépresse, atelier de sérigraphie, animation filmbook…), un imposant carrousel de produits imprimés, mais il a aussi ce curieux igloo… Si l’on est face à lui d’emblée plutôt interrogatif, sa fonction “expérientielle” a tôt fait de se faire plus claire : de jeunes volontaires se font bander les yeux avant de rentrer dans l’igloo, où ils sont assis face à une table basse. On leur demande alors d’imaginer qu’on y a disposé différents produits : une bouteille de lait, une boite de chocolats, un catalogue etc. Le temps de stimuler leur imaginaire pour que ces derniers visualisent la scène, on leur ôte ensuite leur masque, ces derniers découvrant effectivement les produits qu’on leur avait listés… Neutres de toute impression. Des objets blancs, anonymes, dont il ne reste guère que les formes. Vient alors le moment de les laisser s’exprimer : s’attendaient-ils à ça ? Les “Non” fusent, ces derniers évoquant des choses plus colorées, mieux identifiées, plus attractives, plus “vivantes”… Plus imprimées, en somme. Et pourtant, leur rétorque-t-on : voilà ce que seraient nos objets du quotidien si les métiers de l’impression n’existaient pas. La démonstration est limpide et rappelle combien, en marge des segments en tension ont on parle beaucoup (via notamment les difficultés que subit de la Presse écrite), l’impression est partout, à la fois indispensable et protéiforme.

Une expérience ludique qui souligne l’essentiel et qui n’a pas manqué de susciter des sourires convaincus. C’est là tout le paradoxe d’une “belle vitrine” qui aura gagné à être, pendant quelques minutes, plongée dans le noir…

Santé & Sécurité l’UNIIC vous accompagne

Deux Conventions Nationales d’Objectif vous permettent de bénéficier d’aides substantielles pour réaliser vos projets en matière de Santé & Sécurité au travail.

Luttez contre les Troubles Musculo Squelettiques (TMS)

Cette aide s’adresse exclusivement aux petites et moyennes entreprises de 1 à 49 salariés en France. Elle vous permet d’acheter du matériel et/ou des équipements pour réduire les contraintes physiques en particulier lors de manutentions manuelles de charges, d’efforts répétitifs ou de postures contraignantes, mais également la réalisation de formations adaptées pour les salariés concernés.

Plafonnée à 25000 €, TMS Pros Action finance à hauteur de 50 % cet investissement hors taxes (HT) pour un minimum de 2000 € HT.

  • Etape 1 : réservation sur devis.
  • Etape 2 : Confirmation sur bon de commande.
  • Etape 3 : Versement de l’aide sur présentation de la facture.

Imprimerie de labeur: tout est dans le nom. Les manutentions manuelles sont légions dans nos entreprises alors lancez-vous, équipez-vous, l’UNIIC vous aide.

L’UNIIC vous accompagne

Ce soutien est issu d’une Convention Nationale d’Objectif transverse conclue par l’UNIIC (seule organisation représentant le labeur reconnue par la CNAM). Elle concerne le labeur mais également les autres techniques d’impression.

Mais cette Convention va plus loin puisqu’elle permet à l’ensemble de nos TPE et PME de bénéficier d’aides substantielles relatives à leurs projets en matière de santé et de sécurité au travail y compris des investissements matériel qui améliorent l’environnement de travail (machine plus silencieuse par exemple). Les formations aux premiers secours sont gratuites pour les entreprises cotisant aux AGEFOS PME CGM.

Enfin, l’UNIIC vous propose ses solutions de diagnostic et d’accompagnements pour vous aider dans le montage de vos projets.

Que demandez de plus ? Alors allez-y foncez !

Pour tout renseignement, contactez chantal.richardeau@uniic.org, Responsable Santé & Sécurité

Print’Story – Episode 59

Antoine et Serge sont ravis de se retrouver en chair et en os. Antoine était en voyage en Chine la semaine dernière et les échanges par Wechat n’étaient pas des plus simples. Après avoir partagé quelques anecdotes sur son incapacité à manger avec des baguettes et quelques souvenirs de l’atterrissage sportif du vol retour, Antoine demande à Serge des nouvelles de l’atelier et plus particulièrement du poste de massicotier, conducteur de plieuse.

Avons-nous des candidats ?

En fait, Antoine cherche depuis un moment maintenant un candidat pour conduire le massicot et la plieuse et on ne peut pas dire qu’il y ait foule… D’autant qu’il n’est franchement pas sûr de trouver quelqu’un d’aussi efficace qu’Éric, le jeune intérimaire qui était là le mois dernier.

Ça tombe bien Serge lui apprend qu’Éric est en train de passer un double CQP de massicotier et de conducteur de plieuse.

Voilà qui serait parfait, il pourrait postuler au poste à pourvoir. Mais si Antoine se félicite qu’on ait enfin trouvé un candidat pour le poste, il se demande ce qu’il peut en attendre…

Mais au fait :

Qu’est-ce qu’un CQP ?
Qu’est-ce qu’un bloc de compétences ?
Combien de CQP différents existe-t-il ?
Qui est concerné ?
Où se renseigner ?
Faut-il suivre une formation ?
Quelle reconnaissance pour son titulaire ?

Pour lire les réponses de l’UNIIC, rendez-vous dans la rubrique dédiée.

Réponses élaborées par Nadège Ravier, en charge des CQP et Richard Navez, responsable du service Emploi, Formation & compétences de l’UNIIC – richard.navez@uniic.org

22ème MONDIAL DES MÉTIERS : une belle vitrine pour présenter les savoir-faire de la filière graphique en Auvergne-Rhône-Alpes.

119 236 visiteurs, principalement des jeunes et leurs familles sont venus pendant 4 jours à la rencontre des métiers.
L’UNIIC, FESPA France et l’IDEP ont choisi ce salon pour présenter la variété des métiers du secteur ainsi que l’offre de formation en Région.
Animé avec les 4 établissements du réseau des CFA de l’imprimerie, la SEPR, le lycée La Fayette, le lycée Etienne Mimard et Grenoble INP-PAGORA, le stand a permis de faire redécouvrir au public la variété des domaines d’application de l’imprimerie.
Ainsi, un carrousel géant était-il dressé sur le stand présentant toutes sortes d’imprimés (livre, magazine, boites, cosmétiques, sachets pour l‘agroalimentaire, électronique imprimée…). Ces exemples très concrets pour le grand public ont permis de présenter les métiers techniques qui interviennent pour leur réalisation, tout au long de la chaîne graphique.

En complément de la présence sur le stand des professionnels et des enseignants, la communication qui a eu le plus d’impact était celle faite par les jeunes en formation à nos métiers. Ils sont venus parler aux jeunes visiteurs de leurs expériences, leurs passions. Le stand a permis d’accueillir également l’imprimeur Jérémy KOOTZ (22 ans) médaillé d’or aux Olympiades des métiers qui est venu expliquer aux visiteurs son parcours, ses ambitions.
Enfin, une communication dédiée a été réalisée à cette occasion par les jeunes pour les jeunes. Ainsi, les élèves du lycée La Fayette ont-ils créé la plaquette du stand présentant les métiers, tandis que ceux de la SEPR ont réalisé les fichiers personnalisés utilisés sur l’Expresso Book Machine qui était en démonstration sur le stand. Associés aux Industries de l’Impression et de la Communication Graphique, les métiers de la sérigraphie, de l’enseigne/signalétique et de la photographie étaient également présents sous forme de réalisations de travaux d’élèves.

Un bel exemple de collaboration réussie pour valoriser nos métiers et intéresser les jeunes à en savoir plus lors des journées portes ouvertes des établissements de formation de la Région.

Taxe Apprentissage 2018 : apportez votre soutien aux centres de formation du secteur

Rappel : Versement avant le 1er Mars 

Les réformes successives de la taxe d’apprentissage ont renforcé les missions des conseils régionaux dans le financement et l’équipement des établissements de formation. En ayant plus d’établissements à financer, les régions cherchent à récupérer les contributions issues des secteurs professionnels, notamment les “fonds libres” de taxe d’apprentissage non affectés.

Nous devons être particulièrement vigilants à ce que les fonds issus de la profession retournent aux établissements qui préparent les jeunes à vos métiers.

Rappelons en effet que la Taxe d’Apprentissage est la seule contribution obligatoire dont le chef d’entreprise peut choisir le bénéficiaire.

Ainsi, au moment de remplir le bordereau de collecte Taxe d’Apprentissage d’AGEFOS PME CGM, nous attirons votre attention sur la nécessité d’indiquer au bas de page 1 du formulaire, dans l’encadré C, les noms des établissements de formation bénéficiaires de tout ou partie de votre contribution apprentissage.

Les bordereaux de Taxe d’apprentissage sont à télécharger sur cette page. (Colonne de droite “DOCUMENTATION / LIENS”)

 

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à contacter Corinne MANTOT, votre référent “apprentissage” au 06 81 46 82 06 ou par mail  richard.navez@uniic.org

> Téléchargez la liste des CFA PARTENAIRES SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE <

Print’Story – Episode 31

Au travers de ces problèmes d’heures supplémentaires, Antoine se rendait bien compte qu’il manquerait de conducteurs offset dans un proche avenir.

Il se souvenait avoir vu passer dans le courrier les bordereaux pour la collecte de la taxe d’apprentissage et il se demandait s’il ne serait pas judicieux de reprendre un ou deux apprentis en prévision. Il demanda à Cathy de faire venir Claude et Serge un instant dans son bureau pour en parler :

  • Je pense qu’il faut que nous reprenions un, voire deux apprentis pour compenser le départ d’Étienne mais aussi ceux à venir. On ne pourra pas jongler éternellement avec les HS ni même en allongeant les horaires.
  • Je suis d’accord avec vous dit Serge, en plus ça nous apporterait de la souplesse pendant les congés ou les absences mais avant qu’ils soient opérationnels il y en a pour un moment… Et n’oublions pas que si on veut s’en occuper sérieusement c’est une perte de temps au début…
  • Je sais mais il faut bien commencer par là si on veut faire du prévisionnel. En même temps rien n’empêche de  chercher un conducteur. D’ailleurs Cathy doit avoir quelques candidatures spontanées sous le coude, je vais lui demander qu’elle nous ressorte les plus récentes. Claude, vous pouvez contacter le CFA et leur demander de nous envoyer des candidats s’ils en ont ?
  • Pas de problème, je m’en occupe et je vais essayer aussi de trouver les nouvelles conditions car je crois que ça a évolué dernièrement. À propos, il faudra me dire à qui verser les fonds libres cette année ?
  • Je vais voir ça mais je crois que l’UNIIC a donné des consignes à ce sujet.

Mais au fait :

Comment faire pour recruter un apprenti ?

Quelles sont les formalités et démarches à effectuer ?

Quelles aides financières pour l’employeur ?

Quels sont les taux de rémunérations ?

Pourquoi verser sa Taxe d’Apprentissage à AGEFOS PME-CGM ?

Pour lire les réponses de l’UNIIC, rendez-vous dans la rubrique dédiée.
Réponses élaborées par Corinne MANTOT, Chargée de mission apprentissage à l’IDEP, c.mantot@com-idep.fr et Richard NAVEZ, Responsable formation à l’UNIIC,  richard.navez@uniic.org

 

L’UNIIC Auvergne-Rhône-Alpes vous donne rendez-vous au Mondial des Métiers

EUREXPO LYON du 1er au 4 Février 2018 – stand D16

L’UNIIC Auvergne-Rhône-Alpes sera présente au MONDIAL DES MÉTIERS et animera le stand des métiers de l’imprimerie, la sérigraphie, le façonnage et le routage, la communication graphique, l’enseigne, la photographie, en partenariat avec FESPA France, l’IDEP, IMPRIM’VERT et les établissements de formation de la Région : SEPR de Lyon, Lycée Lafayette de Clermont-Ferrand, lycée Etienne MIMARD de Saint Etienne et Grenoble INP-Pagora.

Plusieurs animations (concours photo, prise de vue en direct, impression sur l’Espresso Book Machine, production d’enseignes, carrousel des produits imprimés…), seront organisées pour accueillir le public.

Nous recevrons également samedi 03/02/2018 Jérémy KOOTZ imprimeur, Médaillé d’or International aux Olympiades des métiers.

Deuxième édition du Challenge StudyPrint

PresseEdition.fr lance la deuxième édition du  Challenge StudyPrint, un concours pour les élèves des Ecoles et formations en imprimerie

PresseEdition.fr, le site d’actualités des médias, de l’édition, de la communication et de la communication imprimée, lance la deuxième édition du  Challenge StudyPrint, un concours pour les élèves des Ecoles et formations en imprimerie, placé sous le haut patronage de l’UNIIC.

Ses objectifs : Valoriser la qualité de l’enseignement, la communication imprimée, le talent des élèves des écoles et apporter son aide sous forme de travaux à une association caritative : après l’association Laurette Fugain, c’est la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC), qui bénéficiera des travaux imprimés par les élèves de l’établissement lauréat*

Les élèves et l’établissement vainqueurs du Challenge StudyPrint imprimeront au profit de Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles FFAC, 1 flyer et  1 marque page.

Un jury de professionnels* des médias, de l’édition, de la communication se réunira à Paris fin  mai 2018 pour élire les lauréats. Proclamation des résultats en juin 2018.

  • Rappel : les Lauréats 2017 :

1er Prix Lycée professionnel Coëtlogon, à Rennes

Les élèves du Lycée qui ont participé au ChallengeStudyPrint by PresseEdition

La classe de Terminale RPIP (Réalisation de produits imprimés et plurimédia, option productions graphiques) :

Nolwenn BATEL, Laurelenn BAZOGE, Ludivine BERNARD, Grégory BILLARD, Mathias BLANCHET, Lucas CHEVALIER, Tanguy CHOPINEAU, Antoine CROSNIER, Marius DANON, Enerik DECLERCK, Noémie DENIS, Marie DOLAIS, Loreleï FOURAGE, Miguel GOURDEL, Solen HENRY, Guillaume LE REST, Jeremi LERAT, Adao MATOS, Télémaque MENDES-SEFERIADES, Jean-Baptiste SAULNIER, Camille TIREL-GELLA, Alexandre TIZON, Etienne TURPIN et Hugo WIESNIEWSKA

La classe de Terminale RPIP (Réalisation de produits imprimés et plurimédia, option productions imprimées) :

Tony CHRETIEN, stefen DUAULT, Gianni GILI, Emmanuelle GOISSET, Emilie GRONDIN, Ferdi KUYRUK, Alexandre LANGLOIS, Mélissa LEON, Esthérina LORCY, Riwan MAHO, Mathis MARTIN, Maxime MEAR, Agathe MESSINA, Alexis MOREAUX, Antoine PRIOUL, Valentin RICHOUX, Hugo TABARIN, Kevin TCHIZINGA et  Andy VERGOS

Leurs enseignants :

Laurence COJEAN Laurence et Romin BANDON

2e Prix Ex-aequo

Lycée Edouard Branly, Châtellerault

Les professeurs :

  • Alexia RIBEIRO GOMES
  • Karine RICHARD
  • Aline RENARD

Les élèves :

  • Estelle NAUDIN Estelle : Terminale Production Graphique
  • Quentin DUMAS Quentin : Terminale Production Graphique
  • Raphaël RAMOS-HERMOSO Raphaël : Terminale Production imprimée
  • Dylan MARCOTTE : Terminale Production imprimée

2e Prix Ex-aequo

Lycée Gutenberg, Illkirch

6 élèves de terminale BAC PRO RPIP TIG2

  • Oriane EHRHARD [PG] + Laurent RAMIN [PI]
  • Anaïs FERREZ [PG] + Angie HIMMEL [PI]
  • Zoé BOTIN GROSJEAN [PG] + Lucile SAENGER [PI]
  • Référent principal Hervé Jarnoux (enseignant productions imprimées imprimeur)
  • Référent secondaire Bettina Muller (enseignant productions graphiques >prépresse)
  • Référent concours Magalie Gaschy (professeure-documentaliste)

** Le Jury 2017

  • Dominique AYMARD, Directeur des productions industrielles

MONDADORI

  • Christian BAZAUD, Responsable des productions

GROUPE KORYO

  • Gérard COCHELIN, Directeur technique SAPPI
  • Stéphane DESPREZ, Graphiste indépendant

Association LAURETTE FUGAIN

  • Jean-François Farkas, Responsable Academy & Support Central National – Academy & LCC Support Manager | Agfa Graphics France

Philippe FIOL, Président du SIPG

  • Eric GANDY, Responsable des éditions

Groupe INFOPROMOTIONS

  • Joël HUGONNET

PDG, ADDIT/PUBLI RELAIS

  • Jean-Marc LEBRETON, Consultant Livres
  • Daniel LELONG, Ancien responsable technique IN
  • Pascal LENOIR, Président de la CCFI

Directeur de la production, Groupe GALLIMARD

  • Nicolas PERRIER, Directeur de la fabrication

GROUPE EYROLLES

  • Gilles PELTIER

Responsable du développement et des relations avec les régions pour l’UNIIC, Directeur de l’IDICG

  • Frédéric sauzé, directeur de fabrication, groupe HACHETTE LIVRE

 

Responsable du projet :

David Dussausaye, Chef de rubriques de PresseEdition.fr

0143372010